Épée : nom féminin, singulier

Ici, les femmes sont reines. L’une l’est réellement, l’autre, l’héroïne, jeune fille peu commode, est appelée à le devenir. Mais, dans cet univers de fantasy très coloré et presque entièrement féminin, la quête du juste pouvoir peut être longue et douloureuse. Et la possession d’une épée n’est pas forcément un atout.

Amis de la ligne claire, du ­réalisme et des histoires tirées au cordeau, passez votre chemin. Le monde mis en scène ici est peuplé de légendes, de démons, de figures héroïques, de champignons géants et d’une épée magique. Le récit emprunte tout à la fois aux contes de notre enfance – l’épée du roi Arthur – et aux créations audiovisuelles : ainsi du personnage du « héros », peau bleue et oreilles pointues, qu’on pourrait croire sorti d’Avatar, le film de James Cameron ; ainsi du château du Royaume du Nord, où l’héroïne est envoyée en mission, qui évoque la série Game of Thrones.

En quelques mots : Ania, la fille adoptive d’une reine qui concentre tous les pouvoirs (magiques), est destinée à lui succéder. Ce n’est pas une gentille princesse mais une fille au caractère bien trempé – comme l’acier de l’épée qui donne son titre à l’album. La souveraine ...

LE LIVRE
LE LIVRE

L’Épée de Anabel Colazo, Éditions çà et là, 2022

SUR LE MÊME THÈME

Extrait - BD Femme géante cherche vie à sa mesure
Extrait - BD Dessiner le diable pour le congédier
Extrait - BD Fragments d’un poète amoureux

Aussi dans
ce numéro de Books