Faut-il avoir peur des objets connectés ?

Des réfrigérateurs reliés au Web, des montres qui mesurent votre rythme cardiaque et préviennent votre médecin en cas de problème, des voitures qui vous rappellent de passer au supermarché pour acheter le dessert… L’Internet des objets va bouleverser notre quotidien, anéantir notre intimité et révolutionner l’économie. Annonce-t-il un nouvel âge du capitalisme ou son dépassement ? Une chose est sûre : jamais nos sociétés n’auront été aussi vulnérables.

 

Je reçois chaque jour par mail un fragment de code informatique, envoyé par un site auquel je me suis abonnée, IFTTT (les initiales signifient « If this then that » : « Si ceci, alors cela »). Le code prend la forme d’une « recette ». J’ai ainsi récemment décidé d’activer une recette IFTTT formulée comme suit : « Si la température intérieure de ma maison tombe au-dessous de 7 °C, envoyez-moi un SMS. » Un ordre simple qui annonce le bouleversement que subira notre vie quotidienne quand l’essentiel du monde matériel sera connecté à Internet – comme l’est déjà mon thermostat. On trouve dès à présent dans le commerce des ampoules électriques qui s’allument lorsque votre voiture signale à votre maison que vous vous trouvez à une certaine distance ; des cafetières qui se synchronisent avec l’heure du réveil sur votre téléphone ; des lave-linge séchants branchés sur le Wi-Fi qui détectent votre absence et défroissent régulièrement vos vêtements jusqu’à votre retour ; mais aussi des mijoteuses, des aspirateurs et des réfrigérateurs. « Jetez un coup d’œil à la météo du jour, cherchez des ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Objets enchantés de David Rose, Scribner, 2014

SUR LE MÊME THÈME

Technologie Facebook et Apple : la pomme de discorde
Technologie Hedy Lamarr, une actrice dans l'histoire du Wi-Fi
Technologie Les Suédois, rois de la surveillance électronique

Aussi dans
ce numéro de Books