Soutenez la presse indépendante ! Abonnez-vous à Books, à partir de 8€/mois.

Histoire de la pègre

Une nouvelle biographie révèle une romancière rebelle et engagée.

En Slovaquie, les listes de best-sellers font géné­ralement la part belle aux romans sentimentaux et aux polars – dans cette dernière catégorie, les indéboulonnables Dominik Dán, Juraj Červenák et Jozef Karika remportent cette année encore les suffrages des lecteurs. Fait nouveau, le journaliste d’investigation Ján Petrovič a fait irruption dans ce club très sélect.
Certes, son livre Slovenská ­mafia n’est pas à proprement parler un polar mais une enquête journalistique qui en a emprunté les codes. Le chroniqueur du quotidien Sme avoue avoir été « surpris par le style et le genre du livre, atypiques pour un ouvrage de non-fiction », car ­Petrovič ­décrit les pires crimes avec un luxe de détails, « comme s’il en avait été le témoin ». Une décapitation minutieusement réalisée au couteau, des braquages dignes d’un thriller, des règlements de comptes entre clans rivaux, de trahisons intrafamiliales, des éliminations de témoins avec la bénédiction de l’État… Rien ne manque, pas même les tueurs à gages amadoués par les sentiments que leur inspirent leurs cibles.

Pour autant, Ján Petrovič ­affirme dans une interview accor­dée au magazine en ligne Refresher avoir « tenté de relater les histoires aussi véridiquement que possible, à partir des témoignages des parties prenantes tels que la justice les a validés » et suggère que son enquête ne prend pas beaucoup de libertés avec la réalité.

Avec une belle unanimité, la presse salue son travail documentaire : le livre comporte en effet des photos et témoignages inédits, une carte exhaustive des différents clans, un registre de leurs membres ainsi que des infographies.

La critique salue en outre la détermination de Petrovič, qui a arpenté pendant vingt ans scènes de crime, salles d’audience et arrière-salles de tripots clandestins pour interviewer enquêteurs, procureurs, avocats, hommes de main et parrains, jusqu’au premier d’entre eux, Mikuláš Černá.

Ce livre est « l’enquête la plus complète sur l’histoire du crime organisé en Slovaquie depuis la chute du communisme, ­moment où l’histoire de la mafia a véritablement commencé dans notre pays », affirme ­Peter Bárdy dans le quotidien en ligne ­Aktuality.sk, rendant hommage au passage au prédécesseur de Ján Petrovič sur le terrain mafieux, le journaliste d’investigation Paľo ­Rýpal, dont la disparition en 2008 dans des conditions jamais élucidées « pourrait bien être attribuée à des personnages que le lecteur croisera dans le livre ».

En 2018, le jeune journaliste Ján Kuciak était assassiné avec sa compagne alors qu’il enquêtait sur les liens de responsables poli­tiques slovaques avec la mafia calabraise. La fiction est moins risquée.

LE LIVRE
LE LIVRE

Slovenská mafia (« La mafia slovaque ») de Ján Petrovic, Ringier Axel Springer SK, 2019

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers Initiation au Cachemire
Bestsellers Les meilleures ventes aux Pays-Bas - Entre mémoire et espoir
Bestsellers Grippe espagnole 2.0

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.