Les dirigeants nazis n’étaient pas férus d’occultisme

Les nazis ont-ils su habilement exploiter la mode de l’occultisme en Allemagne pour arriver au pouvoir ? Ses dirigeants croyaient-ils vraiment aux forces surnaturelles ? Un nouveau livre relance un débat vieux de plusieurs décennies.


© Werner Cohnitz/ullstein bild / Getty

L’ingénieur autrichien Hanns Hörbiger (1860-1931), théoricien de la cosmogonie glaciaire, l’une des pseudosciences qui influencèrent certains dirigeants du IIIe Reich.

Il y a deux ou trois ans, une chaîne de télévision russe a demandé à m’interviewer dans le cadre d’une émission consacrée à Hitler. Je ­reçois sans arrêt ce genre de sollicitations, et j’ai ­accepté l’invitation dans l’espoir de pouvoir contrebalancer un minimum les théories extravagantes auxquelles cet exercice allait m’exposer. En de précédentes occasions, j’avais été confronté à des affirmations délirantes : la population allemande, dans son ensemble, aurait été droguée jusqu’à la moelle pendant toute la durée du IIIe Reich, ce qui aurait rendu son existence supportable ; Hitler se ­serait échappé de son bunker et serait parti vivre en Argentine avec Eva Braun (et, dans certaines versions, avec sa chienne ­Blondi) ; Unity Mitford aurait donné naissance à l’enfant d’Hitler au début de la guerre (1) ; un conflit mondial allait éclater en 2014, comme en 1914. J’aurais dû m’attendre aux questions qu’allait me poser REN-TV, une chaîne privée qui, à son lancement en 1997, jouissait d’une réputation de sérieux et d’indépendance mais qui a pris depuis un virage populiste. En 2016, elle a diffusé un documentaire prétendant ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Hitler’s Monsters. A Supernatural History of the Third Reich de Eric Kurlander, Yale University Press, 2017

SUR LE MÊME THÈME

Histoire Ça use, Ça use, Ça use les souliers
Histoire Qui était vraiment Magellan ?
Histoire Pourquoi on n’aime pas les gros

Aussi dans
ce numéro de Books