John Donne, poète rock’n’roll

Loin d’un académisme poussiéreux, une nouvelle biographie remet au goût du jour le poète métaphysique anglais du XVIIe siècle qui se moquait des puissants, célébrait la sensualité et avait eu mille vies en une.


Portrait à l’huile de John Donne jeune homme, d’un artiste anglais inconnu, vers 1595. © Alamy

Le poète élisabéthain John Donne a été « particulièrement gâté par ses biographes », note l’hebdomadaire The Spectator – à commencer par son ami Izaak Walton, qui fut le premier à écrire le récit de sa vie. Parmi les ouvrages qui ont fait florès, on compte John Donne: A Life (Oxford University Press, 1970) de R. C. Bald, John Donne: Life, Mind and Art (Faber & Faber, 1981) de John Carey ou, plus récent, John Donne: The Reformed Soul: A Biography (W. W. Norton & Company, 2007) de John Stubbs. À cette liste est venu s’ajouter, au mois d’avril, l’ouvrage de Katherine Rundell, universitaire, spécialiste de John Donne et auteure de livres à succès pour enfants, qui a immédiatement séduit les lecteurs britanniques (sa parution aux États-Unis est prévue pour septembre). C’est « un des best-sellers les plus inattendus de l’année », assure The Sunday Times, qui l’a placé en tête de son influent palmarès des meilleures ventes. Quant aux critiques, ils évoquent une biographie « ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Super-Infinite: The Transformations of John Donne de Katherine Rundell, Faber & Faber, 2022

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers Le grand refoulement
Bestsellers Dans la bulle sensorielle des animaux
Bestsellers Mémoires d’une affamée

Aussi dans
ce numéro de Books