Soutenez la presse indépendante ! Abonnez-vous à Books, à partir de 8€/mois.

Le jour de la honte

Un an après l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes du pacte de Varsovie, les commémorations tournent à l’affrontement. Bilan : cinq manifestants antisoviétiques tués par des soldats tchécoslovaques. Le 21 août 1969, c’est « le jour où des Tchèques ont tiré sur des Tchèques », résume le quotidien Dnes, « le jour où l’armée s’est retournée contre son peuple », écrit l’hebdomadaire Reflex, ou encore « le jour de la honte », affirme le titre du livre de l’historien Daniel ­Povolný. Cet ouvrage collectif est salué pour son érudition et son objecti­vité mais aussi pour son travail de mémoire. Car si Jan Palach, l’étudiant qui s’était immolé par le feu face aux chars russes, fait figure de ­héros, les victimes de 1969 sont tombées dans l’oubli. « Si on veut éviter d’avoir une vision schématique de notre histoire, il faut analyser cet événement sans tabou », écrit le quotidien en ligne ­Aktualně.­cz. Le site d’information e15.cz suggère d’« inscrire Den hanby aux programmes scolaires afin que les jeunes n’oublient pas ». Dans l’espoir, conclut le quotidien Hospodářské Noviny, « que le côté obscur de notre carac­tère ne resurgisse jamais ».

LE LIVRE
LE LIVRE

Den hanby. 21. srpen 1969 v ulicích ceských a moravských mest de Daniel Povolný, Mlada Fronta, 2019

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers Initiation au Cachemire
Bestsellers Les meilleures ventes aux Pays-Bas - Entre mémoire et espoir
Bestsellers Grippe espagnole 2.0

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.