La reine du roman Regency

De l’autre côté de la Manche, la très british Georgette Heyer compte des millions de lecteurs fanatiques, dont la reine Élisabeth. En cinquante-deux ans d’une carrière engagée tambour battant à 19 ans, cette dame a produit cinquante-six bestsellers : deux par an les bonnes années, un « thriller » et un roman d’amour, avec la gentry du XIXe siècle pour toile de fond. « Encore un Heyer ! », se lamentaient les critiques, qui la snobaient un peu, rapporte le Guardian à l’occasion de la parution outre-Manche d’une biographie à son sujet. À tort. Car les livres de Georgette Heyer, tel Passion au manoir, sont dignes de ceux de Jane Austen, « moins les passages ennuyeux », précise Kathreen Hugues dans le quotidien de Londres. Et ils sont beaucoup plus sérieusement documentés que ceux de Barbara Cartland, qui l’a plagiée sans vergogne. 

LE LIVRE
LE LIVRE

Passion au manoir de La reine du roman Regency, Harlequin

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers À la source du rayonnement de Hawking
Bestsellers Après la défaite, la quête de sens
Bestsellers Un pays pas si gay

Aussi dans
ce numéro de Books