La trahison 
du Messie

Publié à Varsovie en 1932, le premier roman du grand écrivain de langue yiddish Isaac Bashevis Singer, prix Nobel de littérature en 1978, est enfin traduit en français. Ressuscitant le folklore juif médiéval, Satan à Goray nous plonge dans l’atmosphère inquiétante d’un village polonais au milieu du XVIIe siècle. Bashevis Singer, s’émerveillait déjà le New York Times lors de la traduction anglaise de l’ouvrage – en 1955 ! –, « parvient à rendre la ferveur messianique qui s’empara des Juifs d’Europe centrale dans la décennie qui suivit les pogroms de Khmelnitski, en Ukraine, trois siècles avant Hitler ».   Quelques années après les massacres, une rumeur se répand, qui annonce la venue imminente du Messie. Sabbatai Zevi, l’Élu, marcherait déjà sur Istanbul pour réclamer la couronne d’Israël au sultan. Les effets de l’annonce sont immédiats : les partisans du Messie laissent tout sombrer dans le chaos, attendant le miracle qui les emportera en Israël au jour du Grand Pardon. Jusqu’à ce que tombe la terrible nouvelle : Zevi se serait converti à l’islam… Explorant, sur le mode du grotesque, les thèmes ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Satan à Goray de La trahison 
du Messie, Stock

SUR LE MÊME THÈME

En librairie Jeunesse dorée japonaise
En librairie Pour un politiquement incorrect de gauche
En librairie Chronique d’un fiasco

Dans le magazine
BOOKS n°120

DOSSIER

Grandes aventurières

Chemin de traverse

13 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

À propos de Books

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

De la tendresse dans un monde de brutes

par Ekaterina Dvinina

Voir le sommaire