L’esprit critique ne prend pas de vacances ! Abonnez-vous à Books !

L’âge de la finance éclairée

Andrew Palmer en est convaincu : la finance peut être une « force du bien ». À plus forte raison si elle est innovante. Journaliste à l’hebdomadaire britannique The Economist, Palmer estime que « les effets persistants du désastre de 2008 nous empêchent de voir les évolutions constructives intervenues dans des domaines comme le crédit aux entreprises, la gestion des retraites ou les dons aux œuvres caritatives », estime James Grant dans le Wall Street Journal. Le livre de Palmer, intitulé « L’argent intelligent », fait notamment état d’une expérience menée à Peterborough, en Angleterre. Des « obligations à impact social » (social impact bonds) ont été proposées
aux investisseurs, en l’occurrence des titres visant à financer un programme local de réinsertion des prisonniers. « En échange, ils recevaient l’assurance d’une rémunération future du ministère de la Justice, dans l’hypothèse où ces prisonniers commettraient moins de crimes que les autres groupes, lit-on dans le New York Times. Le marché s’annonçait gagnant-gagnant : les détenus apprendraient un métier, l’État dépenserait moins pour les établissements pénitentiaires et les investisseurs obtiendraient des rendements intéressants. » Si l’on en croit Palmer, les premiers résultats sont probants. Tout aussi encourageantes sont, à ses yeux, les initiatives de Kabbage et OnDeck, des « prêteurs en ligne qui utilisent des algorithmes pour évaluer la santé des petites entreprises et leur apporter du capital quand les banques s’en abstiennent ». Palmer évoque encore, pêle-mêle, les « contrats sur le capital humain » (le financement des études d’un jeune en échange d’un pourcentage de ses revenus futurs) ou les « obligations cancer » (le financement d’un ensemble d’essais cliniques, en échange d’une rémunération sur le projet qui éventuellement aboutira). Les initiatives répertoriées sont séduisantes, admet dans Bookforum le journaliste économique Felix Salmon. Mais « elles ne représentent à ce jour qu’une part infime du système financier ».
LE LIVRE
LE LIVRE

L’argent intelligent : quand l’innovation financière refait le monde – en bien de Andrew Palmer, Basic Books, 2015

SUR LE MÊME THÈME

Périscope Au paradis des enfants
Périscope De Prague à Pékin
Périscope Le livre fantôme de Harper Lee

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.