À contre-courant
Temps de lecture 1 min

Le cerveau lavé des enfants soldats

Une vidéo de l’Etat Islamique met en scène un enfant bourreau. Dans son livre consacré aux enfants soldats, un éducateur canadien d’origine ougandaise étudie le cas des jeunes enlevés par Joseph Kony pour grossir les rangs de son Armée de résistance du Seigneur en Ouganda. Aux yeux de cet auteur, Opiyo Oloya, « la culture est au cœur de la transformation des enfants en soldats et joue un rôle crucial dans leur lutte quotidienne pour trouver un sens à la violence à laquelle ils prennent part et, en définitive, pour essayer de prendre un tant soit peu le contrôle de leur vie dans ce contexte de violence ». Comme des militaires, les enfants font la différence entre leur vie d’avant et la personne qu’ils sont devenus pour survivre. « Des monstres comme Joseph Kony, Charles Taylor et le leader du FRU en Sierra Leone, Foday Sankoh, n’étaient pas plus pédo-psychologues qu’ils n’étaient socio-anthropologues, souligne le consultant en développement Ian Smillie dans la Literary Review of Canada. Ils ont découvert très tôt dans leur folie criminelle que les enfants étaient prêts à l’emploi et qu’on pouvait leur laver le cerveau plus facilement que les adultes. »

LE LIVRE
LE LIVRE

Child to Soldier: Stories from Joseph Kony’s Lord’s Resistance Army de Opiyo Oloya, University of Toronto Press, 2013

SUR LE MÊME THÈME

À contre-courant La France et le hijab
Élégie familiale
À contre-courant Les murs, fondements de la civilisation

Dans le magazine
BOOKS n°120

DOSSIER

Grandes aventurières

Edito

À propos de Books

par Olivier Postel-Vinay

Numéro spécial : Grandes aventurières

Grandes aventurières

par Books

Travestissement

Sans contrefaçon, ce sont des garçons

par Janet Todd

Voir le sommaire