Le Web au service des dictatures
par Evgueni Morozov

Le Web au service des dictatures

Il est de bon ton d’affirmer qu’Internet et les réseaux sociaux font progresser l’idée démocratique. Mais l’expérience montre que les États autoritaires, d’abord pris de court, savent désormais exploiter ces armes pour déstabiliser dissidents et contestataires. Quant aux mouvements extrémistes, ils en font leur miel.

Publié dans le magazine Books, mars-avril 2010. Par Evgueni Morozov
Dirigée par l’autoritaire président Alexandre Loukachenko depuis 1994, la Biélorussie, mon pays d’origine, est un lieu improbable pour une révolution Internet. Condoleezza Rice l’a un jour décrit comme « le dernier avant-poste de la tyrannie en Europe ». La dernière élection présidentielle, en mars 2006, y a été suivie d’une révolution éphémère et manquée. Les premières manifestations furent brutalement réprimées. Devant l’inévitable échec des rassemblements publics, les protestataires firent appel à des formes plus créatives d’insurrection : les flash mobs. L’organisation de ces « foules éclair » passe par l’utilisation des médias sociaux ou des courriels, afin de réunir dans un lieu public un groupe de personnes qui se livrent alors, ensemble, à une action brève et souvent surréaliste. De jeunes Biélorusses se sont ainsi servis de la plate-forme de blogs LiveJournal pour organiser à Minsk une série de mobilisations porteuses de subtils messages antigouvernementaux. Lors de ces flash mobs, les jeunes souriaient, lisaient un journal ou mangeaient une glace. Il n’y avait rien d’ouvertement politique mais le message implicite était : « Mieux vaut lécher une glace que le cul du président ! » Les services de sécurité ont procédé à de nombreuses arrestations, mais leurs interventions ont été photographiées et les clichés postés sur LiveJournal et des sites de partage de photos comme Flickr. Des blogueurs occidentaux, puis les médias traditionnels ont repris l’information et attiré l’attention sur la brutalité de la répression. Les flash mobs biélorusses sont citées en exemple Les modalités de cette rébellion ont été depuis glorifiées par un groupe d’intellectuels, souvent occidentaux, convaincus que…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire