Les ferveurs disponibles

Certains font remonter les premières traces d’un sentiment religieux à un bout d’ocre gravé trouvé dans une grotte de la côte sud-africaine, datant de 75 000 ans. Mais le premier témoignage indubitable de notre construction d’un monde suprahumain est l’homme-lion du Jura souabe, une figurine en ivoire de mammouth de 29 centimètres, admirablement sculptée, qui remonte à quelque 40 000 ans, soit peu après l’arrivée de Sapiens en Europe et plusieurs milliers d’années avant les peintures de la grotte Chauvet, elles-mêmes fortement empreintes de religiosité, même si l’on peine à les interpréter. Mais les petits groupes de chasseurs-cueilleurs qui ont vécu jusqu’à la fin de la dernière période glaciaire se passaient de dieux au sens où nous l’entendons. Pour cela, il faut attendre l’avènement des grandes civilisations. Le psychologue américain Ara Norenzayan pense que l’invention des dieux a précédé l’émergence de ces civilisations, contribuant à la rendre possible1. La grande exception est sans doute la Chine, non moins religieuse mais qui n’a pas éprouvé le besoin d’imaginer des dieux ...

SUR LE MÊME THÈME

Edito Bonaparte à 30 ans
Edito Fantasy
Edito Sottise d’époque

Aussi dans
ce numéro de Books