Il vous manque un numéro de Books ? Complétez votre collection grâce à notre boutique en ligne.

L’Italie au miroir de ses étrangers

C’est l’histoire de quatre femmes, quatre destins qui se croisent, deux
mères et deux filles, et d’un seul homme. Un père fantôme qui partage
avec l’un des personnages féminins le traumatisme d’avoir été violé par
des soldats italiens durant la colonisation de la Somalie. Le roman
complexe et ambitieux d’Igiaba Scego, Italienne d’origine somalienne,
est peuplé de figures immigrées dans une Rome montrée sous son jour le
plus cosmopolite. Ses héros parcourent inlassablement le monde,
conduisant le lecteur de la Mogadiscio d’hier et d’aujourd’hui à la
Buenos Aires de la dictature militaire, la Tunisie et l’Espagne. Ce
récit place les Italiens face aux pages sombres de leur histoire, dont
celle de la colonisation. Il rouvre également un vieux débat, souligne
Goffredo Fofi dans Il Sole 24 Ore : « Celui d’une langue italienne
désormais confrontée à l’écart entre le langage médiatico-officiel,
disons téléviso-médiatique et une langue nouvelle, non plus pétrie de
dialectes régionaux mais des apports étrangers, ceux des immigrés ». La
littérature venue d’écrivains des anciennes colonies est depuis
longtemps déjà bien représentée dans d’autres pays européens – en
Grande-Bretagne et en France notamment ; elle commence seulement à
émerger en Italie.

LE LIVRE
LE LIVRE

Au-delà de Babylone de L’Italie au miroir de ses étrangers, Donzelli

SUR LE MÊME THÈME

Périscopes Donner corps à la faim
Périscopes Les esclaves oubliés d’Indonésie
Périscopes Tout le savoir de la forêt

Dans le magazine
BOOKS n°111

DOSSIER

La tentation autocratique

Chemin de traverse

14 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

« Books » fluctuat nec… ?

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

Kundera ou l’éternel débat

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.