Les meilleures ventes aux Pays-Bas – Entre mémoire et espoir

Les Néerlandais voyagent par livres interposés et tentent de se rassurer sur la nature humaine.

Malgré la pandémie, les librairies néerlandaises sont restées ouvertes ce printemps. Et le palmarès établi par le réseau indépendant ­Libris réserve une surprise. Dans un pays qui mise depuis une vingtaine d’années sur l’enseignement supérieur en anglais et où adolescents et jeunes adultes affirment par sondage leur préférence pour la lecture dans cette langue, les ouvrages néerlandophones (ou traduits en néerlandais) l’emportent sans conteste.

Est-ce l’effet d’un contexte excep­tionnel ? La non-fiction a pris le pas sur la fiction. Les habituels best-sellers internationaux, comme les polars de l’Irlandaise Lucinda Riley, n’occupent pas la première place : c’est l’« Atlas Bos de la Seconde Guerre mondiale » qui figure en tête. Cet ouvrage collectif a été publié mi-mars en prévision du 75e anniversaire de ...

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers La révolution de 1821, le récit des origines
Bestsellers Le temps des questionnements
Bestsellers Mères malgré elles

Aussi dans
ce numéro de Books