Les meilleures ventes en Russie – Un goût pour les valeurs sûres
par Ekaterina Dvinina

Les meilleures ventes en Russie – Un goût pour les valeurs sûres

Les lecteurs plébiscitent les dystopies politiques. Et s’évadent avec des polars et des romans sentimentaux.

Publié dans le magazine Books, janvier/février 2018. Par Ekaterina Dvinina
La rentrée littéraire a marqué le retour en grâce de Viktor Pelevine, figure de proue des lettres russes depuis les années 1990. iPhuck 10 « est son meilleur roman des dix dernières années », assure le site Meduza. Dénommé Porphiri Petrovitch (comme l’enquêteur de Crime et châtiment, de Dostoïevski), le personnage principal est un algorithme littéraire et policier. Économe en action, ce roman situé à la fin du XXIe siècle donne lieu à de « vastes essais conceptuels » sur l’intelligence artificielle et son interaction avec l’humain, sur la fin de la sexualité traditionnelle et sur l’art contemporain. Bien qu’« austère et rude », ce roman d’idées est « étrange, profond et émouvant », relève Meduza. Témoin de l’appétence des Russes pour les romans d’anticipation, 1984, de George Orwell, figure également dans le classement. Pas étonnant dans un pays qui n’a connu qu’une brève parenthèse démocratique après l’effondrement de l’URSS. C’est le signe que les lecteurs russes s’intéressent à la politique, également au cœur de « Juin », de Dmitri Bykov, qui a reçu un accueil très enthousiaste des critiques. Ce roman-triptyque établit un parallèle entre les années 1939-1941 et la Russie d’aujour­d’hui. L’extrême « tension » qui règne dans ce texte donne l’impression de l’« imminence de la catastrophe », souligne le quotidien en ligne Gazeta.ru. En dépit de ce tropisme sombre, les Russes ne boudent pas les lectures plus divertissantes, comme le montre l’engouement pour le roman en deux volumes d’Alexandra Marinina, « La rançon du succès ».…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire