No kids !

«Jabhorre tellement la vue des enfants que j’ai toujours eu le plus grand respect pour le personnage d’Hérode », écrit lord Byron dans une lettre de 1811. Il ne pouvait anticiper ce qui se passe aujourd’hui : une réticence croissante des femmes à procréer, et ce aussi bien dans les pays pauvres ou semi-pauvres que dans les riches. Amorcé en Europe peu après la boutade du poète, le mouvement a conquis la quasi-totalité de la planète. En Chine, le nombre moyen d’enfants par femme est tombé à 1,16, bien au-dessous du seuil de remplacement (2,08). Même en Inde, il est désormais inférieur à ce seuil. Avec 1,8, la France peut se targuer d’être nettement au-dessus de la moyenne européenne (1,59 dans l’Union). Mais un sondage récemment publié en dit long : 30 % des Françaises entre 18 et 49 ans ne veulent pas d’enfants ; elles sont 38 % chez les plus instruites (CSP+) 1. Leurs motivations affichées sont, dans l’ordre : « Un enfant n’est pas nécessaire à mon épanouissement » (50 %) ; « J’ai envie de rester sans responsabilités parentales » (48 %) ; « le ré...

SUR LE MÊME THÈME

Edito Soigner mes traumas
Edito À propos de Books
Edito D’une guerre froide à l’autre

Aussi dans
ce numéro de Books