Norbert Schmacke : « L’homéopathie est une superstition »

Pour le Pr Norbert Schmacke, l’effet placebo et le temps consacré par l’homéopathe à ses patients explique que l’on croie à l’efficacité de granules qui ne contiennent aucune molécule active.

Norbert Schmacke est un spécialiste allemand de la science médicale. Il est membre de l’Institut de la santé publique et de la recherche en soins de l’université de Brême. Il a publié Der Glaube an die Globuli. Die Verheißungen der Homöopathie (« La foi dans les granules. Les promesses de l’homéopathie ») Qu’est-ce que l'homéo­pathie et en quoi pose-t-elle problème selon vous ? L’homéopathie a été créée par l’Allemand Samuel Hahnemann au tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Elle repose sur deux bases essentielles. Le principe de similitude, d’abord, qui peut s’énoncer par la formule Similia similibius curentur (« On soigne par les semblables »). Autrement dit, lorsqu’une substance que l’on administre provoque chez des personnes en bonne santé les symptômes de telle ou telle maladie, on considère qu’un médicament contre cette même maladie vient d’être trouvé. Le principe de dilution, ensuite : les substances actives sont peu à peu très fortement diluées, ce qui est censé ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Der Glaube an die Globuli. Die Verheißungen der Homöopathie de Norbert Schmacke, Suhrkamp, 2015

SUR LE MÊME THÈME

Médecine Trop sensibles pour ce monde toxique
Médecine Les grandes gueules de la pandémie
Médecine Peau noire, blouses blanches

Aussi dans
ce numéro de Books