L’esprit critique ne prend pas de vacances ! Abonnez-vous à Books !

Réalités arabes

Pour savoir comment les femmes arabes voient le monde, il suffit de leur demander. C’est ce qu’ont fait la doctorante en littérature comparée Dima Nasser et l’écrivaine et professeure à l’Université américaine de Beyrouth Roseanne Khalaf. Elles ont lancé à l’été 2016 un appel à textes, invitant des femmes à leur ­envoyer des nouvelles ou des récits (en arabe et en anglais). Vingt-sept de ces textes inédits sont rassemblés dans Arab ­Women Voice New Realities. Ce recueil « est un grand pas en avant pour en finir avec l’im
age stéréotypée des femmes arabes », se réjouit Chermine S. Haidar dans Beirut Today. Parmi les auteures, des nouvelles venues, mais aussi des noms connus comme la plasticienne et écrivaine Zena el-Khalil, la journaliste et romancière irakienne Inaam Kachachi et la Palestinienne Adania Shibli. Dans sa contribution, cette dernière raconte avec beaucoup d’humour noir les pérégrinations d’un Palestinien d’Hébron qui veut « juste » aller à la plage (la Méditerranée est à 80 kilomètres de son domicile). Le recueil n’est pas exempt de défauts, comme une surreprésentation d’auteures beyrouthines qui racontent leur relation d’amour-haine avec la capitale libanaise, et dont les états d’âme peuvent être à la longue un peu lassants, regrette la spécialiste de littérature arabe Marcia Lynx Qualey dans le quotidien émirati The National. « L’anthologie aurait pu offrir un éventail plus large de formes littéraires ainsi qu’un panel d’écrivaines venant d’hori­zons plus divers. Il y a toutefois plusieurs nouvelles plumes à ­découvrir et à apprécier. »
LE LIVRE
LE LIVRE

Arab Women Voice New Realities de Roseanne Khalaf et Dima Nasser, Turning Point Books, 2017

SUR LE MÊME THÈME

Périscope Au paradis des enfants
Périscope De Prague à Pékin
Périscope Le livre fantôme de Harper Lee

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.