Retour sur la rhétorique du complot

Dans un essai de 1964, un historien américain passe en revue deux siècles de pensée conspirationniste… et annonce le Tea Party.

Dans sa croisade contre Barack Obama, le mouvement ultraconservateur du Tea Party s’est distingué par un recours presque systématique à la théorie du complot. Le président démocrate a ainsi été accusé de dissimuler son appartenance à l’islam, d’avoir falsifié son acte de naissance, ou encore de répandre en Amérique les germes du socialisme à travers sa réforme du système de santé. Surprenantes à première vue, ces attaques à forte teneur conspirationniste renouent en fait avec une tradition au moins aussi vieille que les États-Unis. C’est l’une des leçons que l’on tire de la lecture de l’essai de Richard Hofstadter, paru en 1964 et traduit pour la première fois en français chez François Bourin. Passant en revue deux siècles de vie politique américaine, l’historien montre que, si la cible change, la méthode reste la même. Bien avant que McCarthy ne soupçonne les ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Le Style paranoïaque de Richard Hofstadter, François Bourin éditeur, 2012

SUR LE MÊME THÈME

En librairie Jeunesse dorée japonaise
En librairie Pour un politiquement incorrect de gauche
En librairie Chronique d’un fiasco

Dans le magazine
BOOKS n°120

DOSSIER

Grandes aventurières

Chemin de traverse

13 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

À propos de Books

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

De la tendresse dans un monde de brutes

par Ekaterina Dvinina

Voir le sommaire