Sans précédent, le réchauffement ?

Nos ancêtres ont connu des périodes où il faisait plus chaud qu’aujourd’hui. Dans l’épisode actuel, quelle est la part de la nature et quelle est celle de la culture ?

Le réchauffement actuel est « sans précédent », répètent les scientifiques et d’autres. Mais qu’entend-on par là au juste ? Ce qui est sans précédent, c’est l’accroissement des gaz à effet de serre d’origine humaine et, peut-être, mais sans certitude, le rythme du réchauffement depuis les années 1970.
Quant au réchauffement lui-même, c’est une autre histoire. Il est bien établi que dans certaines régions du monde, au Moyen Âge, les températures étaient comparables et parfois supérieures à celles d’aujourd’hui. Il en allait de même lors de l’optimum romain, dont la fin contribua sans doute à la chute de l’empire (lire l’entretien avec l’historien Kyle Harper, Books no 95, mars 2019).

Et il faisait plus chaud qu’aujourd’hui dans les millénaires qui ont vu l’invention de l’agricul­ture : « Les débuts de l’holocène furent, pendant plus de 4 000 ans, la période la plus chaude que la Terre ait connue au cours des 100 000 années précédentes, plus ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Le changement climatique et le cours de l’histoire mondiale de John L. Brooke, Cambridge University Press, 2014

SUR LE MÊME THÈME

Esprit critique Quelle transition énergétique ?
Esprit critique Big Pharma et Covid-19
Esprit critique Y a-t-il eu un « âge axial » ?

Aussi dans
ce numéro de Books