Un pays pas si joyeux

Un sondage d’opinion réalisé en 2010 dans 53 pays révélait que les Français étaient les plus pessimistes et les Nigérians les plus optimistes. Cette enquête pourrait bien avoir inspiré à l’auteur nigérian Wole Soyinka le titre ironique Chronicles from the Land of the Happiest People on Earth, son premier roman depuis près de cinquante ans. Prix Nobel de littérature en 1986, surtout connu pour ses pièces de théâtre, ses poèmes et ses essais, Soyinka relate dans ce livre l’histoire de deux amis qui tentent de lutter contre un trafic d’organes et se trouvent confrontés à la corruption. Pour la romancière Chimamanda Ngozi Adichie, cet ouvrage, rédigé au Sénégal et au Ghana pendant la pandémie en 2020, est « à la fois une merveille de littérature, un polar ingénieux et un réquisitoire cinglant contre l’élite politique nigériane ». En effet, il démontre « comment le pouvoir et l’appât du gain peuvent corrompre l’âme d’une nation ». Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire sud-africain The Sunday Times, ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Chronicles from the Land of the Happiest People on Earth de Wole Soyinka, Bloomsbury Circus, 2021

SUR LE MÊME THÈME

Périscope Amnésie suédoise
Périscope Train-train quotidien
Périscope Byzance, une passion grecque

Aussi dans
ce numéro de Books