Une « nouvelle espèce » de femme

Peut-on être anglais et révolutionnaire ? La preuve par Mary Wollstonecraft, l’auteure de Défense des droits de la femme (1792).

Défense des droits de la femme, le best-seller de Mary Wollstonecraft publié en 1792, est peut-être le premier essai féministe de l’Histoire. Chose curieuse, cette même auteure avait rédigé deux ans plus tôt un autre plaidoyer, cette fois en faveur des « droits des hommes ». Paru le 29 novembre 1790 – la date a son importance –, le livre a été écrit en trois semaines et ­édité à la vitesse de l’éclair. Pour Mary Wollstonecraft, il s’agissait de prendre au plus vite le contre-pied du pamphlet contre la Révolution française publié le premier de ce mois par le conservateur irlandais Edmund Burke, Réflexions sur la Révolution de France. Burke y chantait les louanges de Marie-Antoinette et décrivait les femmes venues déloger la famille royale de Versailles, les 5 et 6 octobre 1789, comme des « furies venues de l’enfer ». Elles protestaient contre la disette et « gagnaient leur vie, nuance Wollstonecraft, en vendant des légumes ou du poisson, n’ayant jamais reçu le moindre avantage de l’instruction ».
Publié anonymement, le livre fut réédité le mois suivant sous le nom de l’auteure. ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Wollstonecraft. Philosophie, passion et politique de Sylvana Tomaselli, University Press, 2020

SUR LE MÊME THÈME

Périscope La peste façon Pamuk
Périscope Force brute
Périscope Graham Bell eugéniste

Aussi dans
ce numéro de Books