Une fable africaine

L’intrigue de Glory se déroule dans le Jidada, pays africain imaginaire qui n’est pas sans rappeler le Zimbabwe de 2017, lors de la chute du prési­dent Robert Mugabe. On ne trouve pas un seul être humain dans ce roman, mais des chevaux, des cochons, des chèvres, des chiens, des poulets, des paons : ces animaux parlants ont été inspirés à NoViolet Bulawayo par les histoires que lui racontait sa grand-mère dans son Matabeleland natal, écrit-elle dans la préface. Et de préciser qu’en rédigeant Glory elle a eu « en permanence à l’esprit La Ferme des animaux, de George Orwell, satire d’une révolution qui se termine par une trahison et une tyrannie ».
En Afrique australe, le Zimbabwe est synonyme depuis vingt ans de déclin et de mauvaise gouvernance. Glory porte sur la corruption politique dans l’Afrique postcoloniale et égratigne au passage le successeur de Mugabe, Emmerson Mnangagwa. En 2013, NoViolet Bulawayo a été la première Africaine noire à être sélectionnée pour le prestigieux Booker Prize au Royaume-Uni, lors de la parution ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Glory de NoViolet Bulawayo, Chatto & Windus, 2022

SUR LE MÊME THÈME

Périscope Le double mystère de Florès
Périscope L’antiroman de Pasolini
Périscope Le temps de la guérison

Aussi dans
ce numéro de Books