À Vetka, les ombres des vieux-croyants d’antan

Fondée en 1685 par des adeptes russes de la vieille foi qui fuyaient les persécutions tsaristes, cette localité biélorusse comptait quelque 40 000 âmes du temps de sa splendeur. Elle était célèbre pour son opulence, son esprit de tolérance et sa liberté.


© Eduard Korniyenko / Reuters

« Nos églises ne sont éclairées que par la lueur des cierges. Et puis il y a nos belles icônes anciennes et nos chants... » Ici en 2018, dans une église de vieux-croyants de Stavropol (sud de la Russie).

Cette bourgade biélorusse, juste de l’autre côté de la frontière, porte un nom évocateur : Vetka, « rameau ». On y vient dans l’espoir de croiser dans ses rues des hommes barbus en tunique à l’ancienne et des femmes pieuses aux pommettes roses dissimulant leurs cheveux sous des fichus multicolores. Vetka, jadis foyer de la vieille foi, n’est-elle pas une « petite branche moscovite » du grand arbre de l’orthodoxie russe ? Et puis, il y a cette jolie légende qui raconte comment les vieux-croyants fuyant la capitale de l’Empire russe après le raskol – le schisme – sont arrivés sur les bords de la rivière Soj et ont jeté un rameau dans ses eaux : « Là où échouera ce petit rameau poussé par le courant, là nous établirons notre colonie, parce que telle sera la volonté de Dieu. » « Il ne s’agit pas juste d’une légende que l’on raconte pour attirer les touristes, mais d’un fil rouge présent dans la mémoire familiale de bon nombre d’habitants de Vetka », nous explique Galina Netchaeva, qui travaille depuis bientôt quarante ans au musée local. « ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Apostol (« Actes des Apôtres ») de Ivan Fiodorov, Première édition russe : 1564

SUR LE MÊME THÈME

Religion Mgr Corneille : « Le Kremlin a enfin cessé de persécuter les vieux-croyants »
Religion Marie Madeleine, vraie apôtre, fausse prostituée
Religion Souleymane Bachir Diagne, l’islam et la société ouverte

Aussi dans
ce numéro de Books