Soutenez l’esprit critique ! Participez à la campagne pour préserver l’indépendance de Books !

Vivre et mourir 
à Gaza

Mohammed Baroud est né dans les années 1930 à Beit Daras, un village palestinien conquis en juillet 1948 par les troupes sionistes. Ses habitants ont fui vers Gaza et Hébron, emportant avec eux leurs clés, leurs actes de propriété et de petits sacs remplis de la terre du village.

Mohammed Baroud est né dans les années 1930 à Beit Daras, un village palestinien conquis en juillet 1948 par les troupes sionistes. Ses habitants ont fui vers Gaza et Hébron, emportant avec eux leurs clés, leurs actes de propriété et de petits sacs remplis de la terre du village. Soixante ans plus tard, le fils de Mohammed, le journaliste Ramzy Baroud, rédacteur en chef du quotidien en ligne indépendant The Palestine Chronicle, enchevêtre l’histoire de sa famille, de Gaza et du peuple palestinien tout entier dans « l’un des meilleurs livres jamais écrits sur la tragédie palestinienne », selon Robin Yassin-Kassab sur le site Asia Times.
  
On voit Mohammed apprendre la vie de réfugié dans un camp de Gaza ; s’enthousiasmer pour Nasser ; monter dans les arbres pour lire des romans russes ; tomber amoureux de Zarefah, une ouvrière analphabète, qu’il épousera après avoir travaillé plusieurs années pour rassembler l’argent de la dot ; s’engager dans l’OLP après la guerre des Six-Jours ; perdre un fils ; comprendre qu’il mourra dans le camp, sans jamais voir l’indépendance ; voter pour le Hamas et sa « culture de résistance » en 2006 ; et succomber à une crise d’asthme, coincé à Gaza par le blocus, sans électricité pour sa pompe à oxygène, ni eau potable, ni médicaments.   Mohammed n’est pas pour autant dépeint comme un ange. « L’auteur n’hésite pas à montrer la violence dont son père est capable contre sa femme pendant une crise de colère provoquée par les accords de Camp David entre Israël et l’Égypte en 1978, souligne Yassin-Kassab. Mais le même Mohammed refuse de quitter sa maison qui manque de s’écrouler parce que, de sa fenêtre, il voit la tombe de Zarefah. »  

=> Comparer les articles Universalis et Britannica sur Gaza.

LE LIVRE
LE LIVRE

Mon père, ce résistant. L’histoire de Gaza, comme ?on ne l’a jamais racontée, Pluto Press

SUR LE MÊME THÈME

Périscopes Donner corps à la faim
Périscopes Les esclaves oubliés d’Indonésie
Périscopes Tout le savoir de la forêt

Dans le magazine
BOOKS n°98

DOSSIER

Ce que ressentent les animaux

Chemin de traverse

18 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Du grain à remoudre

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

La plus grande chanson de Toni Morrison

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.