« Non, les nazis ne rejetaient pas l’occultisme »
par Eric Kurlander

« Non, les nazis ne rejetaient pas l’occultisme »

L’auteur de Hitler’s Monsters, Eric Kurlander, répond aux critiques que lui adresse son confrère Richard J. Evans.

Publié dans le magazine Books, décembre 2018/ janvier 2019. Par Eric Kurlander
Richard Evans affirme que le raisonnement de mon livre Hitler’s Monsters souffre de « graves défauts ». Tout d’abord, mon but était de proposer une « histoire du surnaturel sous le IIIe Reich », mais Evans semble à certains moments lire l’ouvrage comme s’il s’agissait d’une histoire générale du IIIe Reich ou même de l’Allemagne et des Allemands pendant l’entre-deux-guerres. Il me reproche de faire des « généralisations sur “les Allemands” » et de « ne pas tenir compte de la masse des travaux universitaires réalisés dans les années 1970 et 1980 sur les différents aspects de la culture ouvrière sous la république de Weimar ». Comme il le note à juste titre, ni les catholiques, ni les communistes et la classe ouvrière urbaine ne furent particulièrement sensibles au ­nazisme ou à l’occultisme. Les « millions d’Alle­mands » auxquels je me réfère de temps à autre sont avant tout ces Allemands de la classe moyenne et moyenne inférieure (très largement protestants) qui constituèrent la base de l’électorat du parti nazi. Deuxièmement, Richard Evans me reproche de citer des sources secon­daires supposément obscures à l’appui de mon argumentation. La plupart de ces citations sont celles d’historiens reconnus des sciences, des religions, de la culture et de la politique dans l’Allemagne contemporaine. Pour ne prendre qu’un exemple, Evans exprime son désaccord avec l’idée que « beaucoup de scientifiques allemands regrettaient l’émergence de la physique et de la chimie modernes ». Je m’appuie ici sur le travail de l’éminente historienne des sciences Anne Harrington, dans sa monographie « La science réenchantée » (1). Ma phrase est pour l’essentiel…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire