À gauche, un angle mort

L’humoriste David Baddiel dénonce le silence sur la question de l’antisémitisme au sein de son propre camp, le Parti travailliste.

David Baddiel est populaire outre-Manche pour avoir coécrit en 1996 la chanson Three Lions, devenue l’hymne du football britannique. Il l’est également pour ses stand-up hilarants et ses romans pour la jeunesse – plus de 1 million de volumes vendus, traduits en 26 langues. L’humoriste est aussi, depuis février, l’auteur d’un best-seller qui n’a rien de drôle. Un coup de gueule. Politique. Polémique. Électeur de gauche, Baddiel porte le fer dans son propre camp sur la question de l’antisémitisme. La gauche de la gauche britannique, dite « progressiste », porteuse d’une politique identitaire, est prompte à défendre toutes les minorités contre les discriminations « sauf une, dénonce-t-il, la minorité juive ». Le livre a été abondamment commenté dans le Royaume et au-delà. « Baddiel, qui se revendique juif et s’avoue athée, est devenu le porte-voix improbable de la communauté juive de Grande-Bretagne », relève le quotidien israélien Haaretz.

Le sujet est sensible dans un pays où l’inertie du chef du Labour Jeremy ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Les juifs ne comptent pas. Comment les politiques identitaires ont escamoté une minorité de David Baddiel, TLS Books, 2021

SUR LE MÊME THÈME

Périscope Gel, peste et villes assiégées
Périscope Une onde de liberté
Périscope Éden revisité

Aussi dans
ce numéro de Books