Brésil – Le pays qui regarde son histoire en face

Deux universitaires brésiliens mettent à mal l’image idyllique que leurs compatriotes se font de leur passé, en en soulignant le caractère violent.


©ZAKARY CANEPARI/PANOS/REA

Dans une favela de São Paulo. Dernier État à avoir aboli l'esclavage, le Brésil a été la destination de 40% des Africains emmenés de force en Amérique.

Pays idyllique et infernal, joyeux et sombre, rural et urbain, blanc et métissé : le Brésil n’est pas à un contraste près. Voilà pourquoi l’anthropologue Lilia Moritz Schwarcz et l’historienne Heloisa Murgel Starling n’ont pas voulu donner à leur « histoire synthétique » du pays la forme d’un récit linéaire. Pour s’en affranchir, ces deux universitaires de haut vol ont fait du Brésil le personnage d’une « biographie » kaléidoscopique. Car « il n’existe pas une, mais plusieurs histoires du Brésil, confie Lilia Schwarcz au Globo. Nous ne voulions pas écrire un récit chronologique ni téléologique mais raconter ce pays dans toutes ses dimensions, de la vie politique à la vie culturelle, de la vie publique à la vie privée. À mesure que nous avancions, le Brésil s’est imposé comme un personnage. Et, à la manière de n’importe quel personnage, il possède ses contradictions, ses vices et ses vertus, ses succès et ses échecs. » Salué par la critique la plus exigeante, « Brésil : une biographie » connaît un étonnant succès de librairie. Il est vrai que le livre met l’accent sur ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Brasil : uma biografia de Lilia Moritz Schwarcz et Heloisa Murgel Starling, Companhia das letras, 2015

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers Un tournant introspectif
Bestsellers Un roman monstre
Bestsellers Aux origines de la violence

Aussi dans
ce numéro de Books