Causerie entre futurs Nobel de littérature

Avant de se haïr, Gabriel García Márquez et Mario Vargas Llosa se sont admirés. Jeunes auteurs, ils se rencontrent lors d’un colloque pour parler de la littérature latino-américaine. Cette conversation, aujourd’hui rééditée, est devenue mythique.


Gabriel García Márquez et Mario Vargas Llosa se sont rencontrés pour la première fois le 5 septembre 1967.

Le 5 septembre 1967 se tient à l’Université nationale d’ingénierie de Lima un événement qui attire les foules : une rencontre entre deux étoiles montantes de la littérature latino-­américaine, le Colombien Gabriel García Márquez et le Péruvien Mario Vargas Llosa. Le premier a 40 ans et vient de publier Cent Ans de solitude, qui s’est déjà écoulé à des milliers d’exemplaires en quelques semaines ; le second, de dix ans son cadet, s’est vu attribuer un mois plus tôt le prix Rómulo Gallegos pour La Maison verte. Si les deux hommes s’estiment et se lisent, c’est la première fois qu’ils se rencontrent en chair et en os. Pendant plusieurs heures, ils parlent de leur conception du métier d’écrivain, de leurs influences (allant de Faulkner à Sartre en passant par Borges), du fameux « boom » que connaît alors la littérature latino-américaine. À l’époque, les deux romanciers sont à l’orée de leur carrière, et personne dans l’assistance ne peut se douter que le colloque réunit deux futurs prix ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Deux solitudes. Un dialogue sur le roman en Amérique latine  de Gabriel García Márquez et Mario Vargas Llosa, Alfaguara, 2021

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers Territoire fantôme
Bestsellers Requiem pour un massacre
Bestsellers Depuis quand l’Allemagne est-elle une démocratie ?

Aussi dans
ce numéro de Books