Censure chinoise

Censure chinoise

Publié dans le magazine Books, février 2019.
La Chine a mis au point l’un des systèmes de contrôle de l’information les plus élaborés et les plus efficaces du monde, un système sur lequel de nombreux régimes autoritaires cherchent à prendre exemple », affirme Margaret Roberts dans Censored. Cette professeure de sciences politiques de l’Université de Californie à San Diego a passé plusieurs années à étudier les méthodes employées par le régime pour empêcher les plus de 800 millions d’internautes chinois d’accéder à des contenus ou d’échanger sur des sujets « sensibles ». Pour exercer sa censure, Pékin a essentiellement recours à trois stratégies que Roberts appelle « la peur, le frottement et l’inondation », résume le professeur de sciences politiques Andrew J. Nathan dans la revue Foreign Affairs. La peur consiste en des menaces et des sanctions visant à dissuader les opposants de s’exprimer en ligne. Le « frottement » consiste à ralentir ou à entraver la diffusion de l’information, et…
Pour lire la suite de cet article, JE M'ABONNE, et j'accède à l'intégralité des archives de Books.
Déjà abonné(e) ? Je me connecte.
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire