Éloge de l’autodidacte

Éloge de l’autodidacte

Comment une gamine élevée dans une famille mormone fondamentaliste de l’Idaho et n’ayant pas été scolarisée est parvenue à intégrer les meilleures universités. Édifiant.

Publié dans le magazine Books, novembre 2018.

© Paul Stuart

Benjamine d’une fratrie de sept, Tara Westover a grandi à la ferme, dans l’ombre d’un père violent qui croyait à l’imminence de la fin du monde.

«La fracture entre les villes et les campagnes existe aux États-Unis depuis des siècles », note The New York Times à propos d’Educated, récit autobiographique qui figure en tête des ventes depuis sa parution en février dernier. Titulaire d’un doctorat de Cambridge puis bénéficiaire d’une bourse de recherche à Harvard, Tara Westover, la trentaine, y raconte son enfance et son adolescence au sein d’une famille mormone survivaliste de l’Idaho. D’une pierre deux coups : les lecteurs urbains découvrent une Amé­rique rurale, reculée, bigote et archaïque, tout en admirant la trajectoire exceptionnelle de l’auteure, une parfaite success story comme on les aime outre-Atlantique. Le livre tombe à pic, car cette fracture entre centres urbains et zones rurales « n’a jamais été aussi patente qu’aujourd’hui », estime le critique du New York Times : « Le vote est de plus en plus clivé : entre les grandes métro­poles démocrates, des espaces acquis aux républicains. Et « la croissance économique est à ce point concentrée dans certaines zones urbaines que cela relance pour les jeunes des petites villes le vieux débat : rester ou partir ? » Ce clivage expliquait déjà le succès durable de Hillbilly Élégie, de J. D. Vance, paru en 2016 et traduit aux éditions Globe. Devenu capital-risqueur dans la Silicon Valley, l’auteur y racontait son enfance dans une famille ouvrière dans la Rust Belt désindustrialisée. Mais, comme le fait remarquer le quotidien new-yorkais, le vécu de Vance paraît bien insipide par rapport à celui de Tara Westover. À savoir « une famille frappée de fanatisme idéologique et victime d’une étrange série de traumatismes physiques ». Benjamine d’une fratrie de sept, elle grandit à la…
Pour lire la suite de cet article, JE M'ABONNE, et j'accède à l'intégralité des archives de Books.
Déjà abonné(e) ? Je me connecte.
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire