Être Touareg en Libye

Il est des prénoms qui n’ont pas droit de cité dans la Libye de Kadhafi. Comme celui qu’a choisi Massi, un Touareg Amazigh sédentarisé, pour son premier fils : « Un nom qui n’est pas des nôtres, dans une langue d’un autre temps pour un homme d’une autre civilisation », lui lance l’officier d’état civil. Ce refus de « Jurgerten » (« le grand héros » en berbère), parce que païen et non arabe, lance le héros du dernier roman de l’écrivain libyen Ibrahim Al-Kouni dans un combat acharné pour la reconnaissance de son identité. « C’est probablement le premier livre d’Al-Kouni à faire le récit d’une expérience réelle sur une question actuelle », note l’écrivain égyptien Hamdi Abou Galil dans le supplément littéraire du quotidien libanais As-Safir. Jusqu’alors, l’auteur d’une soixantaine de romans et nouvelles s’inspirait essentiellement des contes populaires du désert pour écrire des fables symboliques. Avec « Qui es-tu, toi, l’ange ? », Al-Kouni se fait le porte-voix de son peuple, et dénonce le traitement dont il est victime. Comme le dit un personnage du roman, les ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Qui es-tu, toi, l’ange ? de Ibrahim Al-Kouni, Al-Mouassassa al-arabya lil dirassat wal nachr

SUR LE MÊME THÈME

Périscope Gel, peste et villes assiégées
Périscope Une onde de liberté
Périscope Éden revisité

Aussi dans
ce numéro de Books