Guerres françaises en Afrique

Les Anglo-Américains aiment fustiger les interventions de la France dans ses anciennes colonies d’Afrique noire. Et ce n’est pas près de cesser, de nouveaux ouvrages apportant de l’eau à leur moulin.


François Mitterrand et Thomas Sankara saluent la foule de Ouagadougou lors de la venue du président français au Burkina Faso, le 17 novembre 1986. © Daniel Janin/AFP

La France est accro à ses an­ciennes colonies d’Afrique noire, et, plusieurs décennies après leur indépendance, elle ne peut se résoudre à lâcher prise. C’est du moins ce que pensent les spécialistes anglo-américains de la question, à en juger par les publications récentes, recensées dans The New York Review of Books par le journaliste Howard French, portant sur les interventions postindépendance de la France sur le continent.
La matière est riche ! Rien qu’entre 1977 et 1979, Paris a ainsi tenté (en vain) de renverser un régime marxiste au Bénin, de soutenir la Mauritanie contre l’insurrection sahraouie et d’assister à plusieurs reprises le Zaïre dans sa lutte contre une rébellion soutenue par l’Angola. Mais, en général, la mainmise française consiste surtout à porter au pouvoir (ou à renverser) des dirigeants choisis en fonction d’un seul critère : leur degré d’allégeance à l’ancienne puissance coloniale. Avec à la clé des calamités sans fin, comme le montrent les deux exemples emblématiques du Burkina Faso (anciennement Haute-Volta) et du Tchad.
S’agissant d’...

LE LIVRE
LE LIVRE

France’s Wars in Chad: Military Intervention and Decolonization in Africa de Nathaniel K. Powell, Cambridge University Press, 2020

SUR LE MÊME THÈME

Francophilies Houellebecq au sommet
Francophilies Jacques a dit
Francophilies Une liberté incandescente

Aussi dans
ce numéro de Books