Jeunes prodiges et vieux génies

Un écrivain comme Ben Fountain, un peintre comme Cézanne se sont révélés sur le tard. À l’inverse d’un Foer ou d’un Picasso. Le génie n’attend pas le nombre des années… sauf quand il l’attend. Pourquoi ?


Pablo Picasso
Ben Fountain, jeune diplômé en droit, était l’un des associés de l’agence immobilière Akin, Gump, Strauss, Hauer & Feld à Dallas, lorsqu’il décida de se lancer dans une carrière d’écrivain. La seule chose qu’il eût jamais publiée était un article de revue juridique. Sa seule formation ? Une poignée de cours d’écriture de fiction à l’université. Il avait bien essayé d’écrire en rentrant chez lui le soir après le travail, mais il était trop fatigué. Il décida alors de démissionner. « J’étais bourré d’appréhension, se souvient-il. J’avais l’impression d’avoir sauté d’une falaise sans savoir si le parachute allait s’ouvrir. Personne ne veut gâcher sa vie, et j’étais un bon juriste. J’aurais pu faire une belle carrière. Et mes parents étaient très fiers de moi – mon père surtout… C’était fou. » Sa nouvelle vie commença un lundi matin de février. Il s’assit à la table de sa cuisine à 7 h 30. Et imagina le plan suivant : chaque jour, il écrirait jusqu’à l’heure du déjeuner. Ensuite, il se remettrait au travail ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Vieux maîtres et jeunes génies. Les deux cycles de vie de la créativité artistique de Jeunes prodiges et vieux génies, Princeton University Press, non traduit en français

SUR LE MÊME THÈME

Dossier La nouvelle guerre froide
Dossier La nouvelle Inquisition
Dossier Quel avenir pour le cinéma ?

Aussi dans
ce numéro de Books