Le borgne clairvoyant

Quand un autiste prédit avant tout le monde le déclenchement de la crise des subprimes.

Pour ceux qui ont lu Le Casse du siècle de Michael Lewis, il y a quelque chose de jubilatoire à voir, dans le film qu’il a inspiré, son protagoniste le plus attachant et le plus génial incarné par Christian Ball. Inutile d’attendre qu’il soit désigné nommément. Les tics de l’acteur, sa façon de ne pas regarder en face ses interlocuteurs, mais de les maintenir à sa gauche, de ne jamais vraiment les écouter et d’immanquablement se les mettre à dos, tout trahit son identité. C’est Michael Burry, l’homme qui a compris avant tout le monde que les obligations hypothécaires subprime étaient une bombe à retardement. Après le déclenchement de la crise de 2007-2008, beaucoup ont prétendu avoir tout prévu. Qu’ils aient effectivement pressenti quelque chose ou qu’ils tentent de s’attribuer le beau rôle après coup, il n’en demeure pas moins que la plupart n’ont pas agi en conséquence. Michael Burry, lui, a créé dès 2005 l’instrument qui a permis de parier contre les obligations hypothécaires. Ou plutôt il l’a fait créer. Avant ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Le Casse du siècle. The Big Short de Le borgne clairvoyant, Sonatine

SUR LE MÊME THÈME

Cinéma Il Maestro
Cinéma La musique de film, un art à part entière
Cinéma Les paradoxes d’un chef-d’œuvre

Aussi dans
ce numéro de Books