Le musulman amoureux du christianisme

Outre-Rhin, un intellectuel musulman passionné par la peinture chrétienne regarde d’un œil neuf les tableaux du Caravage ou de Rembrandt et en dégage l’étonnant portrait d’une religion dont le sens vaut pour tous.


©Luisa Ricciarini/Leemage

Navid Kermani vénère tout particulièrement le Caravage (ici Ecce homo, 1605), dont les tableaux perturbants révèlent le contenu scandaleux d'un christianisme aujourd'hui singulièrement pauvre en images.

Il arrive que les situations évoluent pour le mieux. Un exemple ? Les relations entre chrétiens et musulmans en Allemagne. Malgré tous les hauts cris, toutes les inquiétudes justifiées à propos de la radicalisation islamiste ou de la vieille xénophobie allemande, le progrès est réel. Il y a plus de normalité, de sérénité et de curiosité. Le dernier témoignage en date de cette évolution nous vient de Navid Kermani. Cet écrivain et orientaliste reconnu, de culture musulmane, récent lauréat du prix de la Paix des libraires allemands, a écrit un livre sur le christianisme. Voilà quelques années, l’essai qu’il avait publié sur les images baroques de la Crucifixion avait fait quelques remous. La remise d’un prix mineur avait dû être interrompue parce qu’une poignée d’ecclésiastiques et d’hommes politiques avaient été choqués qu’un intellectuel musulman ose livrer ses réflexions sur leur religion. Il n’est pas inutile de se rappeler les détails de cet imbroglio grotesque. Car rien de tel ne s’est produit cette fois-ci, au contraire : le nouveau livre de Kermani sur les belles images du christianisme ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Incroyable étonnement. Sur le christianisme de Navid Kermani, C. H. Beck, 2015

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers De la tendresse dans un monde de brutes
Bestsellers Un virus nommé bêtise
Bestsellers Dans les coulisses de la révolution russe

Aussi dans
ce numéro de Books