Le week-end des « filles manquées »

Une photographe montre par des images radieuses le bonheur d’enfants qui fréquentent un camp de loisirs peu ordinaire. Il a été créé par des parents pour permettre une fois l’an à leur petit garçon d’être pleinement la fillette qu’il a envie d’être parfois, souvent ou toujours… En point d’orgue : le défilé de mode.

Des gamines rieuses en jupettes multicolores qui gambadent dans la prairie, rêvassent ou font les folles avec des chaussures à talons trop grandes pour elles… Dans You are you, la photographe Lindsay Morris semble avoir saisi l’ambiance banale d’une colo banale pour petites Américaines de la classe moyenne supérieure. « Les enfants montrés ici sont comme tous les autres enfants du monde, constate le docteur Norman Spack dans un texte qui accompagne ce livre : espiègles, beaux, contemplatifs, forts. » À ceci près que les petites filles photographiées ici sont des petits garçons. Ils sont âgés de 5 à 13 ans et passent quatre jours avec leur entourage dans un camp de vacances dédié aux gamins qui affichent une identité sexuelle fluctuante. Un camp que Lindsay Morris a surnommé « Your are you » – « Tu es toi » – pour préserver l’anonymat des familles qu’elle a rencontrées là, après en avoir elle-même fait l’expérience avec un proche. Ce camp de loisirs accueille chaque année dans un endroit différent, pendant quatre jours, des petits garçons qui ne savent pas encore dans quelle « case » sexuelle se ranger, refusent de ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Tu es toi de Lindsay Morris, Kehrer, 2015

SUR LE MÊME THÈME

Portfolio Ces prunelles pâles qui me contemplent fixement
Portfolio Les deux sœurs
Portfolio Chronique d’une occupation

Aussi dans
ce numéro de Books