Les fous du ballon et leurs drôles de machines

Attraction foraine, station d’observation militaire, courrier postal ou véhicule d’exploration : à partir de la fin du XVIIIe siècle, les ballons envahissent les cieux d’Europe et d’Amérique. Au cœur de cette « manie », une poignée de têtes brûlées qui risquent leur vie en sablant le champagne, transportées par l’aventure scientifique comme par l’ivresse des hauteurs. Leurs chers « nuages de soie », tombés en désuétude, ont changé à jamais notre regard sur la Terre et l’humanité.

Les lecteurs de Richard Holmes ont pu parfois l’entrevoir, dans des vignettes autobiographiques, roulant à moto sur des chemins de campagne ou faisant de la voile en mer du Nord. Ils ne seront donc pas surpris d’apprendre, en lisant son histoire du voyage en ballon, qu’il a lui-même effectué plusieurs ascensions dans l’une de ces corbeilles attachées à un « nuage de soie ». Un jour, il atterrit au milieu d’un élevage de cochons « manifestement inhospitaliers » dans son Norfolk natal, région de l’est de l’Angleterre ; un autre, il est à bord d’un engin dont le pilote tente de se poser « sur les pelouses au cordeau du Parlement national » de Canberra, « avant de se voir évincé d’un revers de main par un sympathique agent de sécurité menaçant de délivrer un ticket de parking ». Holmes partage le sens du merveilleux des aéronautes dont il raconte « les histoires surréalistes et les aventures romantiques ». Il partage aussi leur espièglerie. Falling Upwards s’ouvre sur un tableau prémonitoire de l’auteur à 4 ans, au cours d’une fête villageoise. Son oncle, pilote de la RAF, avait attaché un ballon ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Falling Upwards : How We Took to the Air de Richard Holmes, Pantheon Books, 2013

SUR LE MÊME THÈME

Histoire La déesse Tyché dans votre poche
Histoire États-Unis : par ici la sortie !
Histoire Chine : un autoritarisme tout en souplesse

Aussi dans
ce numéro de Books