« Éolien: une belle illusion », un numéro spécial de Books à ne pas manquer ! Découvrez son sommaire.

Mère précaire

« Existe-t-il un moment parfait dans l’histoire des enfants, et de leurs parents ? Existe-t-il un bonheur possible dans des milieux plus défavorisés ? » s’interroge la romancière ­Silvia Avallone dans le quotidien La Repubblica. Son dernier ­roman, Da dove la vita è perfetta a connu en Italie un succès immédiat. Silvia Avallone n’y raconte pas seulement une histoire de mère et d’enfant, elle esquisse aussi une ­réflexion sociologique sur l’Italie mondialisée et précarisée. Déjà auteure du best-seller D’acier (Liana Levi, 2011) la romancière confie au quotidien La Stampa qu’elle-même a toujours considéré la maternité « avec peur et émerveillement à la fois » et que ce regard ambigu sur les mères est aussi celui de la société italienne. Ainsi, la joie de la protagoniste – devenue mère très jeune, dans une grande pauvreté – ne résiste pas à son choix de confier l’enfant à autrui pour lui garantir une vie meilleure, remarque le quotidien milanais Il Foglio. La banlieue imaginée par ­Silvia Avallone (dans les environs de Bologne) est une sorte de « non-lieu » marqué par un ­désespoir existentiel autant que social, dans lequel le critique de La Repubblica a vu « le para­digme de la périphérie ».

LE LIVRE
LE LIVRE

Da dove la vita è perfetta de Silvia Avallone, Rizzoli, 2017

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers L’esprit et la lettre
Bestsellers Mort d’une idole
Bestsellers Hiram, esclave et super-héros

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.