Pédagogie, démagogie : même combat

En faisant peau neuve, le musée Carnavalet s’est mis au diapason de la démission culturelle en cours. « Louis XIV » s’écrit désormais « Louis 14 » ! Sous les lazzis de nos amis italiens.

La réouverture des musées n’est pas seulement l’occasion de renouer avec un plaisir évanoui depuis l’offensive de Mme Pandémie. Certains lieux culturels en ayant profité pour se refaire une beauté, nous pouvons désormais véri­fier in vivo par quel nouveau tour de vis auront progressé à la fois l’esprit de faiblesse et le tropisme démagogique attaché à un néomonde de plus en plus posthistorique. On se souvient du ­renoncement du Louvre à numéroter en chiffres romains les siècles inscrits sur les cartels des œuvres au prétexte que les visiteurs étrangers n’y comprenaient rien et qu’il fallait penser aux « publics en situation de handicap psychique et mental ». Les responsables du grand musée parisien juraient alors haut et fort que cela ne concernerait pas les noms des rois, reines et papes. Or cette restriction a été allégrement jetée aux orties par le musée Carnavalet, qui, venant de faire peau neuve, ne se contente pas de doubler les cartels en simplifiant ceux des adultes à destination des enfants, mais écrit pour tous « Louis 14 » au lieu de « Louis XIV ». Un usage aussi ridicule ...

SUR LE MÊME THÈME

Chronique Le mythe de la transparence
Chronique Rentrée en campagne
Chronique Le Bel art de l’édition

Aussi dans
ce numéro de Books