Allemands de la Volga

Après le succès de Zouleikha ouvre les yeux, traduit dans une trentaine de ­langues, Gouzel Iakhina ­retrace dans Dieti moïi (« Mes enfants chéris ») la vie de Iacov Bach, instituteur allemand ­entraîné dans les tourbillons de la naissance de l’Union ­soviétique. « À défaut d’être inédit, écrit la revue ­Literatournaïa Gazeta, c’est un sujet éternel : la place du petit être ­humain dans la grande histoire. » Son premier roman ­racontait le destin de Zouleikha, jeune Tatare ­déportée en Sibérie pendant la violente campagne de dékoulakisation menée par Staline. Saga ainsi complétée par le parcours sinueux d’un de ces colons allemands invi­tés par Catherine II à ­venir faire de la Russie un État ­moderne. Ils s’installèrent majoritairement sur les rives de la Volga et de la Caspienne et eurent même, sous Lénine, une éphémère ­république auto­nome. Literatournaïa Gazeta prédit un bel avenir à ce deuxième opus, d’un genre « prisé non seulement en Russie mais dans le monde ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Dieti moïi de Gouzel Iakhina, AST, 2018

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers Territoire fantôme
Bestsellers Requiem pour un massacre
Bestsellers Depuis quand l’Allemagne est-elle une démocratie ?

Aussi dans
ce numéro de Books