Changement climatique : pas de panique !

Le climat se réchauffe, c’est une affaire entendue. Est-ce une raison pour annoncer la fin du monde ? Comme le montrent les travaux les plus fiables, les conséquences à en attendre sont souvent exagérées. Nous pouvons miser sur les facultés d’adaptation de l’humanité. Encore faut-il savoir prendre les mesures appropriées, ce qui est loin d’être le cas.


Le Giec estime que, à l’échelle planétaire, la Terre n’est pas confrontée à davantage de sécheresse. Ici, à Paris, le 20 septembre 2019, lors de la journée mondiale de grève étudiante pour le climat.

Les gens s’étonnent souvent de m’entendre rêver d’un futur radieux en harmonie avec l’intelligence artificielle alors que le réchauffement climatique menace de nous tuer tous. Un livre qui vient de paraître remet pourtant en perspective certaines des allégations extrêmes dont fourmillent les médias. Le Danois Bjørn Lomborg, auteur de L’Écologiste sceptique et de Cool It, est économiste et s’intéresse au changement climatique depuis près de vingt ans1. Dans False Alarm, son dernier ouvrage, il fait le point sur ce que les données et les modèles les plus récents et les plus largement acceptés nous disent de ce phénomène. Je ne suis ni climatologue ni économiste du climat, je ne prétends donc pas trancher la question de savoir si, oui ou non, Lomborg fait fausse route dans son interprétation des données. Je soutiens néanmoins que ce livre est un travail de recherche fouillé qui mérite qu’on s’y attarde.

Soyons clairs : ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Fausse alerte. Comment la panique liée au changement climatique nous coûte des milliards, nuit aux pauvres et ne permet pas de réparer la planète de Bjørn Lomborg, Basic Books, 2020

SUR LE MÊME THÈME

Dossier Voltaire contre Leibniz
Dossier Peut-on raison garder ?
Dossier Quelques idées fausses sur l’innovation

Aussi dans
ce numéro de Books