Deux idées pour Pap Ndiaye

Pour enrayer la mise en échec d’une fraction croissante de la population masculine, il faut retarder l’entrée des garçons à l’école et favoriser leur accès aux filières aujourd’hui trustées par les femmes.

Les mâles n’ont pas bonne presse par les temps qui courent. Le mouvement #MeToo, l’idée d’une « toxicité masculine » quasi consubstantielle, sans parler du comportement des soldats russes en Ukraine… 1 Tout propos tendant à promouvoir la mâlitude risque fort de tomber à plat. Pourtant, les essais consacrés aux problèmes des mâles et aux moyens de les atténuer continuent de se multiplier 2. Dans What Do Men Want? (Allen Lane, 2022), la philosophe britannique Nina Power décrit après d’autres une crise de la masculinité dont la poussée de l’extrême droite, des deux côtés de l’Atlantique, pourrait être un symptôme. Elle parle d’une génération d’hommes jeunes qui se sentent de plus en plus marginalisés dans une société marquée par la montée en puissance des femmes à l’école, à l’université, au travail, dans les rapports sexuels et en famille. 

Le livre de Richard V. Reeves, un Britannique devenu américain, est plus ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Of Boys and Men: Why the Modern Male Is Struggling, Why It Matters, and What to Do About It de Richard V. Reeves, Swift Press, 2022

SUR LE MÊME THÈME

Périscope Martha Graham, l’incandescente
Périscope Éros contre Thanatos
Périscope Parlez-moi d’amour

Aussi dans
ce numéro de Books