Hérédité : nous sommes tous façonnés par les migrations

C’est avec l’arrivée des premiers agriculteurs venus du Moyen-Orient que les Européens ont perdu leur peau sombre. Il y a environ 4 500 ans, une population venue des steppes a envahi la Grande-Bretagne et a pratiquement éliminé ses habitants… Chacun de nous est le produit de déplacements anciens.


© Thierry Ardouin/Tendance Floue

La Courneuve (Seine-Saint-Denis), 2016. Nous sommes une espèce hybride, fruit de toute une série de mouvements de populations et de petits croisements avec des espèces voisines.

Les Monthy Python ont beaucoup apporté à la culture, un peu moins à la science, si ce n’est en montrant l’importance de la machine qui fait « ping ». Derrière de nombreuses avancées scientifiques, il y a une nouvelle machine plus rapide et perfectionnée qui fait « ping ». On souligne les extraordinaires intuitions théoriques de Crick et Watson, mais c’est grâce au développement de la cristallographie aux rayons X qu’ils ont pu découvrir la structure de l’ADN. Et, si l’on assiste actuellement à une explosion du nombre d’exoplanètes détectées, c’est en raison des performances accrues des télescopes spatiaux.   Le livre de David Reich Comment nous sommes devenus ce que nous sommes témoigne de l’importance des machines qui font « ping ». Le généticien suédois Svante Pääbo a réussi pour la première fois à extraire de l’ADN de restes ­humains préhistoriques il y a plus de trente ans. Au cours des deux décennies suivantes, cette nouvelle discipline a piétiné en raison des faibles quantités d’ADN que l’on parvenait à extraire. S’ajoutait à cela le ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Comment nous sommes devenus ce que nous sommes de David Reich, Quanto, 2019

SUR LE MÊME THÈME

Dossier Pourquoi croit-on en Dieu ?
Dossier Aux origines des origines
Dossier Ce que ne nous disent pas les sciences cognitives

Aussi dans
ce numéro de Books