Il est né le Divin enfant

Derrière les figurines familières du bœuf, de l’âne et de la Sainte Famille se déploie une longue histoire, riche de personnages et d’inventions.

La crèche m’a toujours intrigué comme objet culturel, car je me doutais qu’on ne pouvait la réduire à une simple tradition de Noël. Je me suis passionné pour cet univers de figurines porteuses de sens même pour les non-croyants », relate l’anthropologue italien Maurizio Bettini, auteur de Contre les racines (­Flammarion, 2017). Ce professeur de philologie classique à l’université de Sienne publie une étude historique originale sur cet objet à la fois enchanté et familier, sur ce symbole chrétien adopté par des familles de toutes obédiences. D’où vient, au fond, la représentation traditionnelle de la Nativité ? Comment ses éléments se sont-ils sédimentés au point de paraître immémoriaux ? « Tel un insolite agent 007, et fort d’une approche laïque, Bettini analyse à fond le moindre élément offert par les sources disponibles, les croise, parcourt les sentiers sémantiques et assemble les tesselles d’une mosaïque complexe », résume la vaticaniste Franca Giansoldati dans le quotidien Il Messaggero. De fait, l’imaginaire de la Nativité est le fruit d’une « stratification multimillénaire de réécritures, de récits », note L’Osservatore romano, ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Noël. Les origines de la crèche de Maurizio Bettini, Seuil, 2019

SUR LE MÊME THÈME

En librairie Crime sans châtiment
En librairie Éducation ultra-concurrentielle
En librairie La mer matrice

Aussi dans
ce numéro de Books