La révolution de 1821, le récit des origines

Cette année, la célébration du bicentenaire de l’indépendance grecque a donné lieu à un véritable raz de marée éditorial.
Tour d’horizon des publications les plus remarquables.


Le Siège de Missolonghi, épisode crucial de la guerre d’indépendance grecque (1821-1829). Gravure de G. Barni d’après une peinture de P. Narducci (1837).

«La liberté ou la mort » fut leur devise. En 1821, les Grecs s’arment pour une révolution qui, après dix ans de guerre, fera naître un État indépendant. Fourmillant de héros et d’héroïnes, de faits d’armes et de sacrifices, ce soulèvement représente le moment fondateur de la nation grecque. Alors que la Turquie affirme un néo-otto­manisme toujours plus menaçant, le bicentenaire est aujour­d’hui célébré avec éclat et donne lieu à la publication d’une profusion d’ouvrages. Légèrement dépassée par ce phénomène, la presse multiplie les listes des « dix meilleurs livres à lire sur 1821 ». Ceux-ci se révèlent d’une intense variété, allant de l’histoire universitaire aux bandes dessinées en passant par les romans, la poésie, les essais de droit et les biographies. Deux siècles plus tard, la Grèce revient puiser à cette « nouvelle naissance » pour mieux comprendre qui elle est.
La révolution contenait en germe les plus cruciaux des pro­blèmes qui agitent encore le pays : rôle de l’Église, profonds clivages idé...

LE LIVRE
LE LIVRE

Le Miracle et la tragédie. 1821, du monde d’Homère au village global de Yannis Kiourtsakis, Patáki, 2020

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers Le temps des questionnements
Bestsellers Mères malgré elles
Bestsellers Vie réelle, vie rêvée

Aussi dans
ce numéro de Books