L’aventure juive des plumes d’autruche

Jusqu’à la Première Guerre mondiale, ce furent des atours du dernier chic. En Europe comme aux États-Unis, les dames en raffolaient. Cette industrie très lucrative, largement dominée par les Juifs d’Afrique du Sud, témoigne de l’ampleur du premier âge de la mondialisation.

« Il est de bon ton de recourir à une élégante plume d’autruche qui s’harmonisera avec votre tailleur, votre tenue d’après-midi ou de soirée […] Été comme hiver, rien n’est plus beau que les courbes majestueuses de la plume d’autruche. » Ou encore : « De nos jours, une femme qui sait s’habiller est aussi duveteuse qu’un oisillon tombé du nid […] Si vous voulez être à la mode cet hiver, vous serez emplumée. » Ces conseils d’élégance étaient prodigués avant 1914, date à laquelle les plumes passèrent de mode. Où sont-elles maintenant ? Disparues, sauf sur les chapeaux de nos arrière-grands-mères, dans les greniers, et sur les plumeaux utilisés pour faire la poussière. J’ai adoré ce livre. J’ignorais tout du sujet, mais Sarah Stein, professeur d’histoire à l’université de Californie, à Los Angeles, m’a tenu en haleine jusqu’à la dernière page – y compris dans la plupart de ses notes de bas de page –, malgré son angoisse infondée de voir son histoire complète, méticuleuse et passionnante d’un commerce essentiellement juif susciter un certain antisémitisme. Les plumes d’autruche, prélevées avec soin sur ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Panaches. Les plumes d’autruche, les Juifs et la disparition d’un pan du commerce mondial de L’aventure juive des plumes d’autruche, Ylae University Press

SUR LE MÊME THÈME

Histoire Empereurs, en veux-tu, en voilà
Histoire Le potentiel disruptif de l’antisémitisme
Histoire Allemagne 3, Allemagne 2

Aussi dans
ce numéro de Books