Le fascisme, ça n’arrive qu’aux autres

En 1936, le démagogue Buzz Windrip est élu à la Maison-Blanche. Très vite, il instaure une dictature. Avec ce roman paru en 1935, Sinclair Lewis entendait appeler ses concitoyens à la vigilance.

« Ici », ce sont les États-Unis de 1936, et « cela », cette chose qui ne peut pas y ­arriver, c’est une dictature de type nazi. Vraiment ? Non, démontre Sinclair Lewis, qui a été en 1930 le premier auteur américain à recevoir le prix Nobel de littérature : « cela » peut arriver n’importe où, y compris à Washington, capitale de la démocratie.

C’est l’épouse du romancier, la journaliste Dorothy Thompson, expulsée de Berlin après avoir interviewé Hitler (« Jamais vu un regard pareil »), qui a alerté son mari sur les dangers du fascisme issu des urnes. En cinq mois à peine, entre mai et octobre 1935, Lewis écrit, corrige et publie ce qu’il estime être un ouvrage de « propagande démocratique ». Ce roman qui « transgresse toutes les règles de l’écriture romanesque », dira un critique, devient pourtant immédiatement un best-seller, et Lewis en écrira l’année suivante une adaptation théâtrale (un film aussi était prévu, mais les studios MGM y renoncèrent pour des raisons financières et politiques).

Pour ...

LE LIVRE
LE LIVRE

It Can’t Happen Here (« Cela ne peut pas arriver ici ») de Sinclair Lewis, La Différence, 2019

SUR LE MÊME THÈME

Jadis & naguère Les malheurs de Mary
Jadis & naguère Malin comme un animal marin
Jadis & naguère La conversion de Henry Edward Manning

Aussi dans
ce numéro de Books