Les meilleures ventes en Israël – La terre promise des traductions

Les succès de librairie en Israël reflètent le goût bien établi des lecteurs du pays pour les ouvrages étrangers.

meilleures ventes israel Publiée chaque semaine par le quotidien Haaretz, la liste des meilleures ventes dans les librairies indépendantes du pays (bien distincte souvent de celle des grandes chaînes de distribution Steimatzky et Tzomet Sfarim) ne compte pas moins de huit titres étrangers. Il faut dire qu’Israël se classe 38e au Top 50 des pays traducteurs établi par l’Unesco. Cet appétit pour les livres issus d’autres langues – essentiellement l’anglais et le français – est une tendance de plus en plus lourde de la vie littéraire nationale. On ne s’étonnera donc pas qu’E. L. James, Claire Keegan, Jojo Moyes ou Kristin Harmel rivalisent ici, parmi les auteurs universellement populaires de littérature sentimentale ou d’ouvrages de développement personnel. Ces romances de cinq à sept, ces amourettes de bureau et de sortie d’école satisfont les Bovary de Tel-Aviv, lasses des tensions pesant sur leur vie quotidienne dans un pays toujours entre deux guerres, deux crises, deux scandales. Mais des œ...

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers À la recherche du folklore perdu
Bestsellers L’homme qui faisait chanter les cellules
Bestsellers La chute d’un espion

Aussi dans
ce numéro de Books