Peut-on hiérarchiser les risques ?
par Olivier Postel-Vinay

Peut-on hiérarchiser les risques ?

Classer par ordre de probabilité ou de gravité les risques encourus par l’humanité est un exercice délicat. Les experts les plus chevronnés ne savent pas comment faire.

20417-b1711c Publié dans le magazine Books, mai / juin 2017. Par Olivier Postel-Vinay

La prévision est difficile, surtout lorsqu’elle concerne l’avenir, avertissait Pierre Dac, fondateur de L’Os à moelle et inventeur du Schmilblick. La réciproque est vraie. Les catastrophes sont prévisibles, surtout rétrospectivement. Pierre Dac le savait. Il avait éprouvé dans sa chair les deux guerres mondiales. La première, qui fit plus de 18 millions de morts et l’épargna de justesse, était jugée peu plausible encore un an avant son déclen­chement.  La seconde était jugée impensable dix ans avant qu’elle se produise. Que nous réserve l’avenir ? Est-il envisageable d’apprécier sérieu­sement la probabilité que survienne une catastrophe ­majeure ? Tout dépend d’abord de ce que l’on entend par là. Dans un livre collectif publié voilà dix ans, son principal auteur, Nick ­Bostrom, met la barre très haut : il faut 10  millions de morts pour pouvoir parler de « catastrophe globale ». Dans la liste « très partielle » d’exemples qu’il propose, il inclut des événements aujourd’hui sortis de notre radar, comme la rébellion An Shi au VIIIe siècle. C’est une façon de mettre en garde contre l’effet des biais cogni­tifs. Ainsi Pierre Dac ignorait-il sans doute, lui aussi, ce que la plupart d’entre nous ignorent : aussi imprévue qu’imprévisible, l’épidémie de grippe espagnole de 1918-1919 a fait plus de morts que la Première Guerre mondiale. La gravité d’une catas­trophe passée ou à venir est fonction de l’espace qu’elle occupe dans notre esprit et de la façon dont nous la représentons.  Le cataclysme qui s’est produit voilà 65 millions d’années, provoquant l’extinction des dinosaures, a laissé la place libre aux mammifères : c’est peut-être…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.